Tri en Oisans

L'extension des consignes de tri en Oisans : tous les emballages se recyclent !

Passé pourtant inaperçu, le traitement des déchets en Oisans a connu un changement radical depuis juillet dernier. Nos déchets sont désormais traités en quasi-totalité par le centre de tri et de valorisation des déchets Athanor à Meylan. Il collecte historiquement les déchets des communes de Grenoble Alpes Métropole, mais aujourd'hui également ceux de tout le Sud Isère (Grésivaudan, Pays Voironnais, Saint-Marcellin-Vercors-Isère, Trièves, Matheysine et l'Oisans).

Le centre rassemble des moyens automatiques, mais le tri manuel effectué par une trentaine d'ouvriers spécialisés de nos déchets reste nécessaire. Permettant de découvrir les technologies industrielles utilisées et la chaîne de tri, des visites du centre de tri pourront être programmées par la Commune lorsque la situation sanitaire sera améliorée.

Plusieurs conséquences vertueuses de cette mutualisation :

  • L'extension des consignes de tri signifie que l'ensemble des emballages en plastique rejoignent la poubelle jaune : le blister, la barquette, le film plastique, le tube de dentifrice, le pot de yaourt, la capsule en métal des bouteilles en verre, les sacs plastiques sont recyclés et non plus incinérés !

Plus généralement : TOUS les emballages sont à déposer dans le bac de tri jaune quelle que soit la matière. Attention une particularité subsiste pour les cartons bruns (type cartons de livraisons ou de déménagement) qui ne vont pas dans le bac jaune, mais bien à la déchèterie. Pour rappel, cette même déchèterie dispose de bac de récupération pour vos piles et ampoules usagées.

Le tri de nos emballages est ainsi moins un casse-tête au quotidien.

 

Loin des images vues à la télévision de nos déchets à l'autre bout du monde, les déchets qui sortent d'Athanor sont envoyés aux industriels pour recyclage et revalorisation en France ou en Italie.

Autant de ressources qu'il ne sera pas nécessaire d'extraire pour créer par exemple des vélos, des chariots, des pulls, des boites d'œuf... !

 

  • Nos ordures ménagères (sac poubelle traditionnel) s'en voient diminuées drastiquement. Le peu qui reste (litière chats, papier cuisson, déchets salle de bain hors emballage...) est incinéré :  la vapeur produite par l'incinération alimente le réseau de chauffage urbain de Grenoble Alpes Métropole, dont l'Hôpital Sud

 

Vous vous demandez pourquoi le papier reste encore collecté indépendamment ? C'est parce qu'il est directement envoyé dans une papeterie des Vosges pour revalorisation.

Trois idées reçues qui ont la vie dure :

  • Ces matériaux recyclables sont extraits puis recyclés pour d'autres usages industriels. Non les matières revendues aux industriels ne permettent pas de compenser le coût du traitement de nos déchets, loin de là
  • Non une fois collectées nos ordures ne sont pas mélangées dans les camions. Lors de sa tournée, le chauffeur du Camion Poubelle ne ramasse qu'un type de déchets (bac jaune ou bac bleu ou bac noir ou bac vert),
  • Si les déchets qui se recyclent sont rassemblés dans un sac ou s'ils sont compactés, les machines de tri ne le considèreront pas comme des déchets à recycler. De plus lors du tri manuel, les employés d'Athanor n'ont pas le temps d'ouvrir les sacs et de trier le contenu. Les déchets sont donc incinérés et non recyclés, alors que pourtant ils ont bien été triés en amont, dommage !
image